Coronavirus Covid-19 : violences conjugales et femmes en danger, comment les aider en période de confinement ?

juillet

Le foyer n’est pas pour tout le monde, un lieu de (ré)confort ou un endroit sûr. Alors comment venir en aide à toutes ces femmes ?

Alors comment appeler à l’aide ?

Si vous êtes en danger, appelez le 115, actif jour et nuit, qui trouvera des hébergements d’urgence pour toutes les femmes en situation de danger. S’il n’y a pas plus de places dans les centres d’hébergement, des hôtels sont mis à disposition pour accueillir les femmes qui en font la demande.

Vous pouvez aussi appeler la police : au 17 ou au 112 depuis un portable.

NOUVEAU : Alerte également possible par SMS au 114.

Le gouvernement et les associations rappellent que l’éviction du conjoint violent est toujours applicable, même en période de confinement. dans le cas où la police constate les violences et les blessures. Les conjoints évincés sont aussi pris en charge dans le cadre d’hébergement d’urgence.
Rappelons que se déplacer pour porter plainte est évidemment autorisé, malgré le confinement.

Il y a aussi le numéro d’écoute 39 19 Violences Femmes Info. C’est le numéro d’écoute national destiné aux femmes victimes de violences, à leur entourage et aux professionnels concernés. L’appel est anonyme et gratuit 7 jours sur 7, de 9h à 22h du lundi au vendredi et de 9h à 18h les samedi, dimanche et jours fériés.
Le dispositif va être étendu pour répondre à plus d’appels. Le numéro s’efface de l’historique après l’appel.

Lien vers site violences conjugales ICI

Le 119 Allô enfance en danger est un numéro national dédié à la prévention et à la protection des enfants en danger ou en risque de l’être. Il est accessible 24h/24 et 7 jours sur 7.

Le gouvernement propose également depuis quelques jours un dispositif d’alerte dans les pharmacies. Voir la dernière actualité à ce sujet.

Arrêtons les violences

Le 3919