La rhubarbe

juillet

Plante rustique originaire d’Asie, la rhubarbe fut d’abord introduite en Europe pour ses vertus médicinales plutôt que gustatives. Elle est aujourd’hui très bien acclimatée en France et se trouve sur les étals au printemps, mais aussi en hiver ; il s’agit alors de rhubarbe importée.

En tarte ou en compote toutes les vertus de la rhubarbe


Comment la cuisiner

Sa chair acidulée surprend et réveille les papilles, et se prête à des desserts gourmands, ou plus surprenant, en accompagnement de plats salés. Ce fruit pauvre en calories et riche en calcium se cuisine facilement et plaît aux enfants comme aux plus grands.

LES MODES DE CUISSON

Voici quelques techniques pour cuire la rhubarbe :

  • sous le gril du four pendant quelques minutes, coupée en tronçons et saupoudrée de cassonade jusqu’à sa caramélisation ;
  • sous un sirop léger vanillé, en petits tronçons pendant un bref instant pour ne pas les transformer en compote ;
  • trois ou quatre min au micro-ondes, avec une cuillerée d’eau, de la vanille et du miel, pour une compote express.

Limitez l’acidité de la rhubarbe en la blanchissant 2 min à l’eau bouillante avant de l’accommoder.

MARIAGES ET ASSORTIMENTS

L’acidité de la rhubarbe fait merveille avec :

  • Des viandes blanches, de la volaille ou du poisson, simplement poêlée avec une noisette de beurre, et poivrée ou caramélisée avec du miel.
  • Des fraises des poires ou des pommes, relevées de gingembre.
  • Des spéculoos écrasés et quelques pommes, pour un crumble gourmand express accompagné d’une crème fouettée.
  • Plus d’infos ICI

Quelques recettes

Cake allégé à la rhubarbe en croûte de fraise ICI
Verrine de fraises et rhubarbe aux graines de chia ICI
Compotée de rhubarbe sans sucre ICI

 

En images